Autour de Puerto Varas

Autour de Puerto Varas

Nous retrouvons la civilisation et découvrons la région des lacs chilienne aux alentours de Puerto Montt et de Puerto Varas.

La ville de Puerto Varas, surnommée « la cité des roses », est située au bord du lac Llanquihue, face au volcan Osorno. Nous profitons des derniers jours de location du van pour faire le tour du lac. 

Au bout du lac Llanquihue, se trouve le Parc National Vicente Pérez Rosales. Nous randonnons jusqu’à un mirador ayant une très jolie vue sur le volcan Osorno, au sommet enneigé, et le lac Todos los Santos, de couleur émeraude.

Sur le volcan Osorno, se trouve une station de ski, dont les télésièges sont accessibles toute l’année. On se contente du panorama depuis la station, mais déjà, la vue est spectaculaire !

Au bord du lac Llanquihue, nous parcourons plusieurs bourgades paisibles, dont Frutillar, fondée par une colonie d’immigrants allemands en 1856 et station balnéaire (mais hors saison, c’est plutôt calme). On retrouve donc des maisons d’allure germanique avec colombages, et des kuchen au menu des cafés !

Après 1 mois de vadrouilles, nous nous séparons de notre van à Puerto Varas. Il nous aura permis de sortir des sentiers battus en Patagonie, d’apprécier la liberté de dormir dans des « spots dodo » très variés, et de se rendre compte du luxe que procure une douche chaude !

Après quelques jours dans le confort de notre hostel, nous repartons vers la superbe vallée de Cochamó, souvent comparée au parc du Yosemite aux Etats-Unis.

Pour atteindre le site de la Junta, nous effectuons une longue randonnée dans les empreintes des sabots des chevaux (c’est-à-dire parfois dans de la boue profonde de 10 cm), suivant le lit du Rio Cochamó. Cela s’apparente parfois à un parcours du combattant ! La Junta, vaste prairie et site de plusieurs campings, est dominée par des dômes de granit bien connus des grimpeurs.

Nous pique-niquons face à des toboggans naturels creusés dans la roche, se terminant dans une magnifique piscine à l’eau cristalline, mais très très froide ! La fraîcheur de l’eau nous a dissuadés de tester !

Une journée de bus plus tard, nous arrivons sur l’archipel de Chiloé. Il comporte une île principale, la Isla Grande,  et 40 autres îles. Ici, on vient entre autres pour ses églises, dont 16 sont classées depuis 2000 au patrimoine culture de l’humanité par l’UNESCO. Leur architecture est héritée du plan des églises des missionnaires jésuites, et leur structure est entièrement en bois.

À Castro, capitale régionale de Chiloé, nous découvrons les Palafitos, maisons sur pilotis typiques de la ville et de l’archipel. Le temps est maussade, nous ne nous attardons pas plus.

Nous retraversons la frontière, direction l’Argentine !

¡Hasta luego!

4 commentaires
  • Jean et evelyne
    Répondre

    Après Thibaud et Shirley on continue de voyager avec vous et de partager votre aventure
    De superbes paysages, du culturel aussi on apprend beaucoup et sans se déplacer ….
    Que du bonheur !
    Delphine paraît bien supporter le petit vent qui décoiffe
    Continuez à nous faire rêver et bonne continuation
    Bises à vous deux

  • Colette et Michel
    Répondre

    Encore de bien belles images, aussi bien de paysages que de constructions humaines. Les églises en bois sont très belles. Et cette rencontre avec le renard, vraiment magique!!
    Votre van va vous manquer!
    Bises à vous deux

  • Alexis Folliet
    Répondre

    Salut les baroudeurs !!

    Trop marrant de revoir « l’église Walt Disney » de Castro 🙂 !!!

    Les photos sont magnifiques et votre roadtrip génial. Profitez en bien à fond. Et oui je suis d’accord le van va vous manquer, on s’habitue à la liberté je crois ;).

    A bientôt, Ciao,
    Alex

    1. admin
      Répondre

      Haha c’est vrai ça fait Walt Disney ! J’avais pas percuté. On s’était juste demandé pk ce choix de couleur 😉

      Biz

      A+

      Rom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *