Salta

Salta

Nous voilà arrivés au Nord-Ouest de l’Argentine !

Salta « la Linda » (« la belle ») est une ville comprenant près de 500 000 habitants.

Nous y avons passé quelques jours pour nous remettre du long trajet en bus, et pour organiser la suite de notre périple. Cette ville nous a un peu fait penser à Grenoble, car elle se situe au pied de la cordillère des Andes, donc elle est entourée de montagnes. Elle comprend également une colline, le Cerro San Bernardo, à laquelle on peut accéder par un téléphérique, un peu comme notre Bastille.

Mais la ville de Salta est surtout le point de départ pour découvrir ses environs, en voiture de location pour notre part, en parcourant les boucles Sud et Nord.

Nous avons commencé par la boucle Sud, accompagnés de Sophie, rencontrée la veille pour partager les frais de la location de voiture. Nous empruntons la route qui traverse la Quebrada de las Conchas, avec ses formations géologiques nées de l’érosion. Nous découvrons ainsi un amphithéâtre, un obélisque, et diverses montagnes très colorées.

Nous arrivons à la ville de Cafayate, sise à 1 600 mètres d’altitude, réputée pour ses vignes, parmi les plus hautes du monde. Bien sûr, nous visitons un vignoble, dont certains crus sont labellisés biologiques par un organisme argentin et nous dégustons quelques verres. Ce sont des vins jeunes, qui ont peu à offrir en arrière-goût, nous n’avons pas l’habitude ! Mais accompagnés d’un fromage de chèvre local, cela change tout !

Nous embarquons Marie et Marine, rencontrées à l’hôtel, pour une journée de visite, en commençant par les ruines de Quilmes. Cette ville, construite en terrasse sur les flancs de la montagne, aurait été érigée dès le IXème siècle. Ses habitants, les Quilmes, ont fini par être vaincus par les colons espagnols, et déportés près de l’actuelle Buenos Aires, au XVIIème siècle. Ce site a la particularité d’avoir été partiellement restauré dans les années 1970. À noter que malgré le sort tragique qu’ont subi les Indiens Quilmes, leur nom reste néanmoins encore très célèbre en Argentine, car c’est le nom de leur bière nationale (un peu comme la Kronenbourg en France, qu’on trouve partout).

Ensuite, nous suivons le circuit des vallées Calchaquies, en traversant la Quebrada de las Flechas, avec ses rochers qui se dressent droit vers le ciel, sculptés et aiguisés par l’érosion. Nous traversons les villages paisibles d’Angastaco et de Molinos. Un petit détour par le Parque de los Cardones, avec des paysages minéraux toujours aussi colorés, et nous passons la nuit à Cachi. À 2 300 mètres d’altitude, il faut se couvrir !

Le lendemain, pour rentrer à Salta et déposer Sophie, nous empruntons la Recta Tin-Tin, route rectiligne sur 16 kilomètres, au milieu des cactus (los Cardones), qui faisait partie des routes construites par les Incas.

Cette boucle Sud nous a fait traverser des paysages tellement différents, avec des collines et des montagnes modelées par l’érosion, aux couleurs variant tous les kilomètres : gris, blanc, ocre, rouge, rose, voire vert ou bleu… Le tri des photos a été assez compliqué !

Nous attaquons ensuite la partie Nord de Salta, le long de la Quebrada de Humahuaca, après une nuit réparatrice (et pour changer des pâtes aux légumes, des tortillas végétariennes accompagnées d’une bonne bouteille de vino tinto) à San Salvador de Jujuy. Première étape : le petit village de Purmamarca (2 100 mètres d’altitude), et sa fameuse montagne aux sept couleurs. On a vraiment l’impression de se rapprocher de la Bolivie, avec son marché artisanal et ses tissus colorés !

Nous reprenons la voiture et montons jusqu’aux Salinas Grandes, salines longues d’une cinquantaine de kilomètre. Un petit aperçu avant le Salar d’Uyuni, en Bolivie ! La route sinueuse nous fait passer par un col à près de 4 170 mètres d’altitude… Premier passage à plus de 4000 mètres de notre voyage, qui s’est soldé par une bonne migraine pour Delphine… et par aucun symptôme par le résistant Romain ! 

Nous posons nos sacs à Tilcara pour 2 nuits, mignon village (2 500 mètres d’altitude). Nous y avons visité les ruines d’une forteresse de la tribu indigène Humahuaca (pré-Inca), un jardin botanique, et avons fait une randonnée bien poussiéreuse jusqu’à une cascade (malheureusement on est un peu blasés depuis Iguazú) et un canyon. 

Le dernier jour de notre circuit en voiture, nous montons jusqu’à la montagne aux 14 couleurs au-dessus d’Humahuaca, dont le mirador est situé à 4 350 mètres d’altitude. La toute petite montée pour retourner à la voiture nous a quelque peu essoufflés, mais le spectacle est magique !

Une petite pause pour photographier la « palette des peintres » au niveau du village de Maimara, et nous rendons la voiture de location à Salta. 

Cette escapade au Nord de Salta nous a bien plu, même si nous avons préféré la boucle Sud. Cependant, de voir les montagnes aux x couleurs, de ressentir l’ambiance andine et les premières sensations de monter à plus de 4 000 mètres d’altitude nous laisseront de beaux souvenirs !

C’est avec une certaine émotion que nous quittons désormais l’Argentine, où nous aurons passé près de 2 mois au total. Sa gastronomie risque de nous manquer par la suite ! Dernier passage de la frontière entre l’Argentine et le Chili, pour découvrir la région d’Atacama… Encore un tas de photos à trier avant le prochain article !

9 commentaires
  • Jean et evelyne
    Répondre

    Comme à chaque fois on se régale
    Mais aujourd’hui quelle palette de couleurs
    Merci de nous faire partager cette aventure
    En attendant la suite de votre périple on vous embrasse

  • Alexis Folliet
    Répondre

    Salut Rom et Delph,
    superbes photos, génial de revoir tout cela 🙂
    Enjoy !!!

  • Colette et Michel
    Répondre

    Magnifique région, couleurs splendides et sous le soleil !!
    On se régale avec vous!
    Bisous

  • Shirley
    Répondre

    Juste magnifique! Profites-en le temps passe trop vite!

  • jean-Christophe
    Répondre

    Hello les petits loups…attention à la conduite après la dégustation ! Soyez prudents 🙂

    1. admin
      Répondre

      Salut JC
      On était à 50m de l’hostel donc à pied.
      Car la sécurité A-VANT-TOUT !
      😉

      Rom

  • Hélène et Bruno
    Répondre

    Avec ces photos superbes, on découvre avec vous ces hauts plateaux : les pavages de sel dans le désert et cette montagne qui ressemble à un dessin d’enfant…..
    La rencontre des chèvres semble du coup bien insolite. Avez-vous goûter le fromage ?

  • Hélène et Bruno
    Répondre

    …goûté….Maudit correcteur !

    1. Delphine&Romain
      Répondre

      Oui, on a goûté le fromage de chèvre local… il était très bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *