Parcs Ischigualasto et Talampaya

Parcs Ischigualasto et Talampaya

Une fois n’est pas coutume, nous avons loué une voiture pour aller découvrir deux parcs un peu éloignés des circuits touristiques habituels.

Les deux parcs de Ischigualasto et de Talampaya représentent un seul site géographique, mais sont situés dans deux provinces différentes, et donc gérés un peu différemment. Ils ont été tous les deux déclarés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000.

Ces deux parcs ont à la fois un intérêt géologique et archéologique. En effet, ce sont les seuls endroits au monde où l’on peut voir des éléments de la période géologique triasique (notamment des squelettes fossilisés des premiers dinosaures), il y a environ 250 millions d’années (avant les périodes du jurassique et du crétacé, pour les connaisseurs).

À noter que dans ces deux parcs, pour des raisons « écologiques », il est interdit de randonner. On se retrouve donc soit en convoi d’une dizaine de voitures, soit en minibus climatisé tout confort. Nous n’avons pas tous la même notion de l’écologie ! 

Le parc provincial de Ischigualasto tient son nom du quechua « lieu où la vie n’existe pas » (bien sûr, on parle de la langue des indiens natifs, et pas de la marque qui habille le grenoblois lambda !). Il est également connu sous le nom « touristique » de « vallée de la lune ». Nous on a trouvé qu’il pouvait aussi s’appeler « vallée de Mars », mais cela ne concerne que nous ! Il ressemble à un désert minéral semi-aride, avec plusieurs éléments : des strates multicolores ; des roches modelées par l’érosion, ce qui crée des formes géologiques amusantes ; des cailloux tout ronds qui se dévoilent au fil des ans.

Le parc national de Talampaya présente d’autres caractéristiques géologiques : il s’agit d’un canyon creusé dans la roche rouge, planté d’arbres alors qu’il se trouve au milieu du désert. Ce canyon est vraiment impressionnant du fait de sa hauteur (jusqu’à 150m), ce que l’on ne soupçonne pas en approchant en voiture. On retrouve aussi des formations rocheuses inédites.

Nous avons été impressionnés par ces paysages inhabituels, et, comme nous savons que beaucoup d’entre vous ne regardent que les photos, les voici !

9 commentaires
  • Florian
    Répondre

    Rassurez vous, on lit aussi les textes ! Gros bisous!

    1. Delphine&Romain
      Répondre

      Ouf ! Merci ! Bisous

  • Jean et Evelyne
    Répondre

    Toujours aussi beaux ces reportages les photos et les écrits….
    Des couleurs magnifiques on se croit effectivement sur une autre planète
    Bises à vous deux

  • Colette et Michel
    Répondre

    Vraiment sublimes ces paysages, aussi bien dans les couleurs que dans les formes!!
    Les textes leur donnent une explication.
    Bises à vous 2

  • Jean-Michel
    Répondre

    Dephine conduit un peu trop à droite dans la vidéo, attention pour la suite… et n’oubliez pas, la sécurité
    A-VANT TOUT ! bises

  • Anne-Cecile
    Répondre

    Hello, les photos et le texte sont supers. Je n’ai pas vu un sous marin effondré, cela m’a fait pensé à un bip bip !!!
    Bisous

  • Anne-Cecile
    Répondre

    Zut, Colette ferme les yeux, j’ai fait une faute d’orthographe !!!

    1. admin
      Répondre

      Quelle faute d’orthographe ? Pas vu moi 😉

  • Alexis Folliet
    Répondre

    Top 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *