De Córdoba à Buenos Aires (bis)

De Córdoba à Buenos Aires (bis)

Après avoir (à nouveau) parcouru des kilomètres au milieu de paysages incroyables, nous revoilà en milieu urbanisé.

Nous faisons étape à Córdoba, deuxième ville d’Argentine, comptant près de 1,5 million d’habitants. Pour la petite histoire, cette ville a été nommée par son fondateur en mémoire du lieu de naissance de son épouse en Andalousie. Cette ville étudiante présente un joli centre-ville, avec nombre de bâtiments coloniaux. Son histoire a été marquée par l’arrivée des Jésuites en 1599, qui ont fondé l’université la plus ancienne du pays. Nous pouvons encore visiter une très jolie église, sise à côté du site historique de l’Université, avec sa salle des thèses qui en impose, et une bibliothèque comprenant des livres et des cartes de l’Amérique du Sud très anciens.

Les environs de Córdoba sont assez agréables. Nous sommes allés voir le village d’Alta Gracia, connu pour son estancia jésuite. Il s’agissait d’un complexe relativement autonome, comprenant un moulin, un ranch, des cultures agricoles avec production textile, un système d’irrigation et de traitement des eaux… 

Nous avons également fait l’expérience d’une journée en compagnie d’un gaucho authentique, avec balades à cheval, asado et travaux agricoles (décharge d’un camion de meules de foin). 

Sans oublier les soirées animées dans le quartier des bars à Córdoba, notamment le soir de la victoire des Boca Juniors à la Supercopa. C’était bien joyeux ! Ci-dessous une petite vidéo pour illustrer notre propos !

Nous bouclons une petite partie de notre trip, et retournons à Buenos Aires. Nous avons profité de la journée des monuments historiques pour visiter l’ambassade française, située dans le palais Ortiz. Nous profitons des restaurants et bars animés du quartier bobo de Palermo. Le lendemain, nous ne ratons pas la coïncidence de croiser Laura venue pour le travail (coucou si tu nous lis !) pour déjeuner avec elle.

Un peu de repos et d’organisation de la suite du périple, et nous changeons de pays ! Une petite heure et demi de ferry nous amène en *****. À lire bientôt…

4 commentaires
  • Bruno et Hélène
    Répondre

    Merci et bravo pour le texte que nous lisons ( nous aussi) avec plaisir et les photos toujours superbes, sous une belle lumière. Après la voiture en convoi sur les pistes du parc (vidéo en accéléré ? Personne en face ? ), les chevaux ( pas ombrageux apparemment).

  • Colette et Michel
    Répondre

    Hé! vous voilà devenus cavaliers! Vous allez faire concurrence à Roland!! Super l’idée de passer une journée avec un gaucho!!
    Delphine, tu aurais bien voulu passer ta thèse dans cette salle!!!
    Qu’est ce qu’elle a l’air sympa la nouvelle ambassadrice!
    Bisous

  • Jean-Daniel
    Répondre

    Attention sur le cheval, la sécurité A-VANT TOUT ! bises

  • Alexis Folliet
    Répondre

    Yes continuez bien !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *